L'Habitant de l'infini

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

L'Habitant de l'infini

Excellent
17
68%
Bien
4
16%
Moyen
2
8%
Médiocre
2
8%
 
Nombre total de votes : 25

Avatar du membre
WamuU
Messages : 264
Enregistré le : 26 avr. 2007, 15:44
Localisation : Dans un pilier !

L'Habitant de l'infini

Message non lu par WamuU » 21 oct. 2007, 18:33

Image Image
Titre VO : Mugen No junin
Auteur : Samura Hiroaki
Nombre de volume Japon : 26 chez Kodansha (en cours)
Nombre de volume France : 25 chez Sakka (en cours)

Manji est immortel : un ver étrange introduit dans son corps guérit toutes ses blessures. Tuer est son destin de samouraï errant. En réparation des cent innocents qu'il a déjà sacrifiés pour se défendre, il s'engage à massacrer mille scélérats. Source Manga news

La pré-publication de L'Habitant de l'infini commence en 1993.
C'est la première série de Hiroaki Samura et le succès est immédiat, en 1995 Casterman achète les droits pour la France, suivi en 1996 par Dark Horse pour les USA, où il jouit d'une forte popularité.

Lin et Manji :
Image
Lin est la fille de l'héritier du Muten-Ichiryû, Takayashi Asano, qui est en charge du dojo Asano à Edo.
Ne voulant pas se soumettre à la suprématie du Ittô-Ryû, il sera assassiné sous les yeux de Lin, alors âgée de 14 ans.
Celle-ci n'aura désormais plus qu'une seule idée en tête: vengeance !
Au début de sa quête, elle croisera une veille femme nommée Yaubikuni, qui lui conseillera de prendre un garde du corps pour son périple, mais Lin n'avait plus de famille et très peu de connaissances mise à part les gens de son ancien dojo, en totalité décimé par le Ittô-Ryû.
La vieille lui parla donc d'un ronin qui pouvait faire l'affaire, un certain Manji.
Image

Manji est un ancien doshin (sorte de samourai/policier), dont la tête est mise à prix pour avoir tué son ancien maître et une centaine de ses hommes.
A la suite de ces crimes, il rencontra une femme qui lui proposa une chose hors du commun: devenir immortel.
Et il accepta.
Mais très vite cette particularité s'avéra être un calvaire pour Manji, la perspective de vivre éternellement avec ses tourments le poussa à demander à la femme de le délivrer de sa vie immortelle.
Celle-ci lui expliqua alors, que le seul moyen de s'en défaire était de réparer sa faute et pour cela de tuer mille scélérats.
C'est à ce moment là qu'il fit la rencontre de Lin, et sa vendetta lui parue un bon moyen de parvenir à ses fins.

Les voila donc partis à la recherche du chef du Ittô-Ryû, Kagehisa Anotsu.

Le Ittô-Ryû :
Image

Cette école est dirigée par Kagehisa Anotsu, petit fils du fondateur, Saburo Anotsu.
Contrairement aux autres écoles qui apprennent à leurs disciples un savoir faire martial et une certaine éthique, le Ittô-ryû n'a pas de style de combat à proprement parlé, et encore moins de philosophies ou préceptes à transmettre.
Cette organisation part d'un constat: le Japon est plein de guerriers mais n'a plus aucune guerre à faire, et l'apprentissage du sabre dans les dojos classiques leur apparaît dénué d'intérêt.
Aussi, K.Anotsu a décidé de recruter les meilleurs bretteurs avec comme seul critère leurs aptitudes au combat, et d'annexer un maximum de dojo au Ittô-ryû, ne leur laissant que très peu de choix: se soumettre ou disparaître.
Les membres de cette école vivent aux quatre coins du pays et ne dévoilent pas leur appartenance au Ittô-Ryû.
Les chefs (au nombre d'une trentaine) se réunissent de temps à autres et décident des actions à mener pour imposer leur vue totalitaire de la voie du samourai.

Ils sont respectés et craints dans tout le pays.

Le Mugaï-Ryu :

Sur leur route Lin et Manji croiseront un groupe qui semble avoir le même but qu'eux, à savoir la destruction du Ittô-Ryû.
Ils se présentent en premier lieu comme une école, mais l'on se rend compte assez vite, qu'ils n'ont d'école que le nom.
C'est en réalité un groupe composé d'une d'une dizaine de personnes, apparemment tous des tueurs aguerris avec un passé plutôt trouble.
Lin et Manji refuseront dans un premier temps de s'allier à eux, mais par la force des choses, ils se verront obligés de combattre à leur cotés.

Le dessin :

Souvent, L'Habitant, est évoqué pour sa particularité esthétique.
Samura travaille uniquement à l'encre de Chine, ce qui a pour effet de donner un contraste intéressant à son dessin, à la fois brouillon, précis et détaillé.
Les avis sont très tranchés, on aime ou on déteste. Pour ma part, je trouve ça magnifique.

Les personnages :

L'Habitant est un seinen, il est donc fondamental d'y trouver des intervenants travaillés.
Là aussi, le mangaka s'en sort de fort belle manière.
Cette histoire fait intervenir de nombreux personnages, plus ou moins importants, mais tous travaillés correctement. Le début de la série nous laisse à penser que nous allons assister à un affrontement des méchants contre les gentils, mais très vite Samura nous démontre que, à de rares exceptions, personne n'est tout blanc ou tout noir.
Des personnages charismatiques donc; et surtout un heros hors du commun: Manji.
Antipathique, complèxe et redoutable, il fait partie de cette race de persos taillés dans le roc, au même titre que Guts (Berserk) ou Mun-Su (Shin Angyo Onshi).

La réalisation :

La mise en scène, point sur lequel je suis le plus sensible.
Samura est un vrai artiste et cela ce voit.
Sa mise en page, l'agencement de ses chapitres ou le déroulement des combats, tout est réfléchi et superbement réalisé.
Sur les premiers tomes, les combats se clôturent par de belles fresques pleine page, malheureusement peu lisible, elles seront quasiment abandonnées par la suite.
Malgré cela, le mangaka n'aura de cesse de donner à ses affrontements une vraie dimension. Le combat entre Manji et l'un des membres de Ittô-Ryû (Magatsu) en est un parfait exemple, avec une succession de petites cases très épurées durant la passe d'armes (sans doute inspirée du travail de Tezuka sur Phénix) , donnant un effet de fluidité quasi cinématographique.
Son travail sur certaines scènes émouvantes n'est pas en reste non plus.
[spoiler]La planche, dans le vol 19, où Dôa retrouve Isaku dans les souterrains fait partie de ce que j'ai vu de mieux.[/spoiler]
Image Image
Conclusion :

Une série incontournable dans toute mangathéque, à ranger entre Berserk et Eden.
A noter qu'il existe deux éditions de L'Habitant, la première chez Casterman en sens de lecture Français et sans jaquettes qui va jusqu'au tome 9, et une seconde chez Sakka qui a reprit totalement la série depuis son début avec sens de lecture original, nouvelle trad et jaquettes.
Si vous décidez de faire cette série, je vous conseille bien entendu de commencer avec l'édtion Sakka, même si la Casterman se brade sur le marché de l'occasion.
Modifié en dernier par WamuU le 12 oct. 2008, 21:38, modifié 5 fois.

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Message non lu par Blacksheep » 21 oct. 2007, 18:44

aaargh encore un titre que je dois me procurer!
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 21 oct. 2007, 19:09

Blacksheep a écrit :aaargh encore un titre que je dois me procurer!
+1 avec Eden, L'habitant fait parti des mangas sur lesquels je souhaite me pencher prochainement...

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 21 oct. 2007, 19:37

quel titre génial.... :shock: un dessin époustouflant, une histoire excellente... pour moi le seul hic c'est la quantité de persos ( j'ai déja du mal à me rappeler le nom des persos secondaires, alors ici !!! un truc de fou, y'a même un volume le 15 je crois où ona un glossaire de spersos et ils sont pas loin de 100 :shock: :shock:

mais bon une série une série qui mérite plus qu'un détour !! :wink:
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 21 oct. 2007, 23:55

Encore un titre que je dois acheter depuis X temps... et plsu j'attends et plus j'ai de tomes à acheter... je veux gagner à l'euromillion :cry:

Trés bon ton article Wamuu
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Message non lu par hdix » 22 oct. 2007, 16:19

pareil pour moi !!
une serie que j'aimerais faire depuis un bout de temps déjà, mais le prix me rebute un peu. et vu le nombre de volume de retard que j'ai ...

quelqu'un sait combien de volumes au total ca va faire ?
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 22 oct. 2007, 19:01

:oops: je me suis laisser "tentaté" today et j'ai acheté les 2 premiers tome je donnerais mon avis sous peu.

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Message non lu par né un11septembre » 23 oct. 2007, 06:40

Serie que j'ai commencée a l'epoque casterman manga (donc j'ai les premiers titre en sens de lecture occidentale).

Dessin magnifique mais je commence a trouver le developpement de l'histoire un peu long. (mais est-ce parce que je suis la serie depuis 1995?). le rythme de parution a brillament cassé mon plaisir de lecture du titre et contribué a en rejeter la priorité d'achat dans les limbes.
J'ai pour le moment les 1 à 17, le 19 trouvé d'occase et je ne les trouve que rarement directement disponibles parce que les libraires de ma region ne les stocke pas.

(oui, je sais! pas trés objectif comme critique, mais pour le reste, je me rallie a l'avis de Wammu)
Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Message non lu par samizo kouhei » 23 oct. 2007, 14:12

J'avais commencé à acheter le titre quand il a été republié dans la collection Sakka, mais je ne sais pas pourquoi, j'ai décroché complètement à partir du tome 5, si bien que le seul tome que j'ai acheté en nouveauté est le 8. Et depuis, manque de visibilité en rayon faisant force, je n'ai plus jamais acheté lu et acheté ce manga, ce qui est quand même assez honteux ! :oops:
Un jour, peut être ! :roll:

Avatar du membre
WamuU
Messages : 264
Enregistré le : 26 avr. 2007, 15:44
Localisation : Dans un pilier !

Message non lu par WamuU » 23 oct. 2007, 15:35

J'avais lu les 2 premiers tomes a la fin des années 90 et j'avais pas trop accroché, avant de reprendre la série en 2003 avec l'édition Sakka.

Je pense que le reproche sur la longueur du développement que fait néun est, en forte parti, dû au rythme de parution chaotique, même si il est vrai que L'Habitant a connu un petit coup de mou aux alentours des vols 13/14.

Si j'ai bien tout compris le tome 20 clôture le 1er arc de la série axé sur "l'immortalité" et le prochain (le 21 donc) devrait entamer un nouveau cycle appelé "le soulèvement de l'hiver".

Pour hdix, je n'ai aucune info concernant le nombre de tomes final, je peux juste te dire que Samura a déjà manifesté, et a plusieurs reprises, le souhait de passer a autre chose.
Au pif je dirai encore 10 a 15 volumes.

Répondre