Berserk

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Votre avis sur Berserk

Excellent
94
70%
Trés bon
27
20%
Bien mais pas top
9
7%
Mauvais
0
Aucun vote
Minable
4
3%
 
Nombre total de votes : 134

Avatar du membre
WamuU
Messages : 264
Enregistré le : 26 avr. 2007, 15:44
Localisation : Dans un pilier !

Re: Berserk

Message non lu par WamuU » 24 mars 2008, 11:30

Tome 24 : Un tome de transition, qui nous narre la première expédition de la nouvelle équipe de Guts.

La trame se densifie encore, mais à ce stade, je préfère ne pas me prendre la tête et me laisser porter par la série.

Je retiens deux choses sur ce volume :
Le paradoxe de Guts ,qui, tout en devenant de plus en plus sociable et humain, est menacé par son destin "bestial", dont il aura sans doute du mal à se soustraire.

Et le second point, le passage éclair de SkullKnight, un personnage toujours très énigmatique que j'affectionne particulièrement.
Image
Image
Image

dark-reckers
Messages : 2
Enregistré le : 21 août 2007, 14:06
Localisation : Pont à mousson (entre metz et nancy)
Contact :

Re: Berserk

Message non lu par dark-reckers » 05 avr. 2008, 19:33

Je commence à craindre pour la suite.
Jusque la j'adorais ... Guts et son côté bestial s'abandonnant à toutes les pulsions dont l'ame humaine peut etre victime ...

Et on commence à rentrer dans du Tolkien : créatures, armes magiques, ...
Pourquoi ?

Honnetement j'ai peur mais je continue bien entendu avec enthousiasme :o
You know it's true ... I guess you know ... What is truth ?
Believe your minds ...
Welcome to my world
Never forever ... You know it's true

Avatar du membre
EdenA
Messages : 73
Enregistré le : 09 janv. 2008, 19:10

Re: Berserk

Message non lu par EdenA » 05 avr. 2008, 22:53

T'inquiètes pas, ça va franchement pas devenir Alice In Wonderland (encore qu'Alice possède des petites côtés dérangeants :mrgreen: :arrow: ).
Plus sérieusement, ça va pas du tout virer au Tolkien, Guts va vivre d'autres trucs pas drôle (pas de spoil :D ), qui vont le marquer [spoiler]entre autre physiquement[/spoiler] (ok j'ai craqué pour le petit spoil :o ).
Nan, franchement, il ne s'agit que d'une préparation à un élargissement salvateur, à mon sens, de son univers, qui acquiert une dimension supplémentaire (d'ailleurs, en parlant de dimension supplémentaire -> cf. dernier tome paru en français ! :D ).

DOnc Guts va pas devenir Candy, c'est juste son univers qui s'élargit à travers un tome un peu féérique de transition [spoiler](même si le féérique va bientôt prendre du plomb dans l'aile...).[/spoiler] :mrgreen:

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Re: Berserk

Message non lu par Daigoro » 06 avr. 2008, 10:13

j'ai pas lu les spoils, je m'inquiètais pas trop, mais là je suis pour ma part franchement quand même rassuré :D
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Berserk

Message non lu par Floo D Ace » 21 avr. 2008, 18:38

Vol.24 : Roh qu'est ce qu'il était bon ce tome. :oops: Vraiment j'ai beaucoup apprécier le fait que l'auteur apporte une grosse vague d'heroic fantasy "pur & dur", avec les Trolls, les armes magiques, les éléments classique "Earth Wind & Fire" (comme dirait l'autre). Le manga prend un ton un peu plus "détendu" aussi avec la nouvelle "équipe" de Guts et pas mal d'humour aussi. C'est vrai que ce n'est pas la nature même du manga qui est Dark Fantasy, mais j'apprécie beaucoup ce petit "détour" de l'auteur.

Est ce que le manga va retourner dans le Dark Fantasy total comme avant, ou restera t-il en 50/50 maintenant ?

Avatar du membre
Drazorback
Messages : 82
Enregistré le : 12 avr. 2008, 19:39
Localisation : Lille

Re: Berserk

Message non lu par Drazorback » 05 mai 2008, 17:49

Je ne suis donc pas le seul à m'inquiéter de la tournure que semble prendre le manga... Pour ma part je trouve relativement décevante la mise en place d'un système de magie bien classique. Berserk avait pour lui, au moins jusqu'à la fin de l'arc de la troupe du faucon -du flashback donc- une ambiance assez unique, basée uniquement sur les noirceurs de l'âme humaine et la sauvagerie comme idéal de vie. Loin, donc, des standards de l'heroic fantasy classique.

De même, le cycle assez court des enfants perdus et celui de la troupe sacrée et de Mozgul m'étaient apparus comme extrêmement intéressants de par leur faculté à mêler éléments classiques de fantasy à l'ambiance générale du manga. Mais là, le tout prend une allure bien plus gentillette, qui casse un peu le parti pris extrême de Miura. Comme si il était tombé dans la facilité d'une série qui dure.

Plusieurs éléments, et ce depuis plusieurs tomes, semblent aussi aller dans le sens d'une pesanteur atténuée. L'adjonction d'Isidoro et les facéties quelque peu lourdingues de Puck cherchent inutilement -et de manière aussi peu fine que le plus basique des Shonen- a rendre l'univers moins étouffant. Ce qui faisait pourtant de Berserk une série passionnante n'était autre que sa faculté à plonger le lecteur en apnée, dans un monde sans véritable espoir.

Sans compter que j'ai trouvé l'explication sur les différentes dimensions plutôt confuse et peu crédible. Allusif et métaphorique, vêtue d'une certaine aura de mystère, l'univers de Berserk perd d'un coup une bonne partie de son charme. L'explication semble trop simple et quelque peu vaseuse... Aussi, et c'est une constance nouvelle de Berserk: l'oeuvre se veut ultra référencée: on nous parle de Karma, de Paradis et d'Enfer, de monde Astral... Et tout cela dans la même explication.

Toujours est-il qu'à la fin de la lecture de ce tome 24, mon appréhension est grande... J'espère que Miura parviendra a poursuivre son exploration des sales recoins de l'âme humaine. Et redonner à son univers toute sa vigueur.
"Je m'affirme moi même", Toshi-Mon The World Is Mine

Avatar du membre
Crack
Messages : 128
Enregistré le : 11 avr. 2008, 18:35

Re: Berserk

Message non lu par Crack » 05 mai 2008, 20:14

Je te souhaite la bienvenue parmi nous Drazou ;)

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6395
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Berserk

Message non lu par Erkael » 05 mai 2008, 20:46

Perso, ce qui me gène le plus c'est la constitution d'une épique façon shonen classique...j'espère qu'il se feront tous massacrer :twisted:

Par contre pour ce qui est de l'univers, l'insertion de la fantasy plus "classique" diront nous ne me gène pas plus que ça, à partir du moment ou Puck est là depuis le début...et en ce qui concerne les classiques, j'ai rarement vu des trolls violer une jeune fille aprés avoir massacré son compagnon sous ses yeux :? (pas trop aimé cette scène...)
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Drazorback
Messages : 82
Enregistré le : 12 avr. 2008, 19:39
Localisation : Lille

Re: Berserk

Message non lu par Drazorback » 05 mai 2008, 21:21

Merci pour cet accueil chaleureux, Crack :wink:

Pour en revenir au tome 24 de Berserk: il est vrai que l'omniprésence du sexe constitue un trait typique de la série, en tout cas la manière dont le sujet est traité. Je ne fais pas partie de ceux qui détestent les passages les plus chauds de l'œuvre, dans la mesure où il apportent une certaine profondeur à l'univers. Ainsi, le viol de Casca, ainsi présenté, est peut être trop long et maladroitement mis en scène, mais a une importance tout à fait cruciale et semble, à postériori, justifié. Aussi le passage du Troll violeur conserve une saveur toute berserkienne, et reste cohérente avec le reste de l'oeuvre.

Pour revenir à l'introduction d'éléments de fantasy, on pourrait dire que dans certains cas, Miura ne se contente pas de prendre ici ou là tel élément de la fantasy classique, il les assimile aussi. Ainsi, la transfiguration des Trolls en monstre hybrides entre tout à fait dans la logique des démons présentés jusqu'alors et ne dénote pas tant avec le reste de la série. Sans compter que certaines références à des créatures classiques avaient déjà été faites (le griffon, le dragon, les elfes).
On sent aussi cependant une légère évolution de l'atmosphère générale avec les Golems qui ne dépareilleraient pas au sein de Princesse Mononoké: des sortes d'esprits de la forêt, qui sont, comme le dit Isidoro, aussi "terrifiants" que "ridicules".

Mais je persiste à penser que la recrudescence de signes avant coureurs d'un virage de la série en Shônen semble tout à fait plausible. Je pense par exemple à l'entrainement d'Isidoro par Guts, à l'humour potache entre les deux elfes (détail qui m'énerve prodigieusement), l'introduction de pouvoirs magiques ou, comme le souligne Erkael, la constitution de la troupe cosmopolite typique du Shônen.

Ce dernier détail pose plusieurs problèmes: d'une part il a pour inconvénient de ralentir le rythme du récit (ce qui est aussi compensé par le développement possible des interactions entre les personnages) mais qui a surtout un impact particulier sachant qu'il concerne la série Berserk. Guts n'est plus isolé, or, c'est précisément cette solitude qui faisait la force de caractère de ce héros et qui permettait une immersion aussi totale dans ce monde plus que glauque. Et j'ai bien peur d'avoir affaire au syndrôme du héros-qui-devient-gentil-au-contact-des-autres (aussi appelé syndrôme "Kyo"...).

Ne lisant pas les scans, je ne peux qu'attendre les quelques prochaines sorties pour voir si les éléments introduits dans ce tome 24 seront utilisés convenablement, et pour m'assurer que Berserk reste bien une série hors normes et plus profonde qu'un simple manga bourrin.
"Je m'affirme moi même", Toshi-Mon The World Is Mine

Avatar du membre
EdenA
Messages : 73
Enregistré le : 09 janv. 2008, 19:10

Re: Berserk

Message non lu par EdenA » 05 mai 2008, 21:37

Rassurez vous, c'est pas trop prêt de virer au conte de fée.
Les mauvais jours vont revenir au galop, il va encore être question d'épreuves difficiles, le scénario va continuer (même si lentement) son petit bout de chemin, et la fantasy hardcore n'aura finalement que peu de place dans l'oeuvre. Seul défaut, ça va trainer un peu en longueur (au hasard, le prochain tome) (tout mini spoil:)
[spoiler](entièrement accès baston)[/spoiler]
Y'aura des créatures peut être un poil moins glauques mais bizarres quand même, des scènes trash, etc. Bref, c'est plus un ajout à l'univers pour le rendre plus fouillé qu'autre chose, et le tout suit une démarche logique, surtout quand on lit le chapitre censuré du tome 13 non paru dans nos contrées.
Disons que les histoires de dimensions etc, étaient prévues de longues dates, mais auparavant peu développées (encore que dès le tome 3, Guts plonge dans une autre dimension, justement, pour rencontrer les God's Hand).
[spoiler]Alors, oui, désormais, Guts aura des compagnons, mais je réfute l'idée d'une construction "shonen". Disons qu'il gagnera par là même en maturité, et c'est à peu près tout. Quant aux armes magiques, elles n'auront pas spécialement une importance primordiale, elles serviront juste à rendre un peu plus plausible et jsute les victoires des personnages sur les prochains monstres à affronter, en évitant des hécatombes type Eclipse à chaque affrontement contre des bestiaux.[/spoiler]

Répondre