Metal Heart

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
shinob

Metal Heart

Message non lu par shinob » 07 oct. 2008, 21:59

METAL HEART

Auteur: Yoon Jae Ho
Editeur: SEEBD (volumes 1 à 6) puis Samji (volumes 7 et suivants)
Une série en cours de parution en Corée.
Image Image
Résumé:
Min Woo, 18 ans est un otaku, fan de jeu vidéo et de figurines. Alors qu'il teste le tout dernier jeu sorti, un incident se produit et voici qu'apparait devant lui l'héroïne du jeu...
Image Image
Avis (premier volume):
Hyun Min Woo est un véritable otaku doublé d'un hardcore gamer: il collectionne des figurines (exclusivement des femmes) et passe son temps extra-scolaire à jouer aux jeux vidéos. Particulièrement doué, il remporte beaucoup de concours et finit par être remarqué par l'entreprise Megatech, qui lui propose de tester son prochain hit: Metal heart 2. Mais là, tout bascule... la version alpha se détraque et une belle androïde fait son apparition: Min Sia. Hyun Min devra séduire cette dernière pour réussir le jeu, qui pour l'occasion passe du statut de jeu de baston à celui de jeu d'amour!

Metal Heart semble être un manwha de type "pantsu" (=culotte) assez classique. Le héros, Hyun Min, ressemble comme deux gouttes d'eau à Keitaro de Love Hina: paire de lunettes au nez et gaffeur invétéré, il ne plait guère à la gent féminine...
Posant les bases de l'histoire, ce premier tome s'attache à présenter les protagonistes et utilise beaucoup le comique de situation. Les nombreux gags s'enchainent avec plus ou moins de réussite... Ceux avec le chat sont tout simplement hilarants, tandis que d'autres, très classiques, ne m'ont même pas fait décocher un sourire. Il faut dire que Metal heart souffre irrémédiablement de la comparaison avec ses "grands frères" plus talentueux: Love Hina ou encore Ichigo 100%. On notera néanmoins l'emploi assez rare du fan service pour le moment.
Il n'empêche que ce titre conserve une certaine fraîcheur et reste en conséquence assez plaisant à lire, mais j'espère que le récit s'étoffera un peu au fil des volumes, en creusant par exemple le personnage Min Sia qui est resté quasiment mutique dans ce tome... dommage!

Les dessins sont quant à eux plutôt sympathiques. L'auteur donne beaucoup de soin à ses personnages, tout particulièrement à leurs yeux qui sont précis, grands et expressifs. Il n'hésite pas à employer le SD pour illustrer certaines séquences humoristiques. Côté adaptation, rien de spécial à signaler. Les problèmes de découpage, récurrents dans Yongbi, sont totalement absents ici. La traduction est correcte. On pourrait peut être reprocher une certaine surcharge en encre noir pour certaines planches, mais ça ne gêne pas vraiment la lecture.

En définitive, ce premier volume de Metal heart développe un récit qui se veut clairement tourné vers l'humour et le sentimental. Si ce dernier n'est guère présent pour l'instant, c'est tout simplement parce que l'auteur prend le temps de bien présenter son personnage principal (au détriment des personnages secondaires malheureusement) et l'univers dans lequel il évolue. Distrayant pour l'instant, Metal heart risque d'être lassant à la longue si l'auteur n'étoffe pas les autres personnages. Affaire à suivre...
Image Image

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: Metal Heart

Message non lu par né un11septembre » 08 oct. 2008, 13:48

pour avoir feuilleté recemment les derniers tomes de cette serie je ne vois pas grand chose d'interessant à en retirer au regard de series comme ah my goddess ou lamu (tant pour le dessin, l'humour ou le caractère avare en "fan-service").
Juste un titre de substitution peu brillant en plus dans la constellation des sèries a envahissantes "etrangères". Une serie qui aura bien du mal à s'imposer sur un marché saturé, à mon avis.
Image

shinob

Re: Metal Heart

Message non lu par shinob » 09 oct. 2008, 11:37

J'en suis à la fin du tome 4, et je dois dire que le récit s'améliore au fil des volumes (sans atteindre des sommets).
Chroniques à venir.

shinob

Re: Metal Heart

Message non lu par shinob » 12 janv. 2009, 14:39

Metal heart 2:
Min Woo continue dans ce second opus son "opération séduction" auprès Min Sia, aussi peu exploitée que dans le premier volume. Bien évidemment, rien n'est simple à obtenir en ce bas monde, et la quête de Min Woo s'accompagne de nombreuses difficultés, qui se révèlent souvent assez cocasses. Ainsi ce second tome marque l'affrontement à la fois fgrave et drôle de notre héros contre le capitaine de l'équipe de Judo, une brute épaisse qui révèlera néanmoins une part d'affectivité ultérieurement...
On note une légère amélioration scénaristique dans ce tome, qui met plus en avant les personnages secondaires sans que cela se fasse au détriment du héros. Le personnage de Nuri, qui a pour mission d'aider notre héros, est particulièrement attachante avec son caractère aussi sensible que colérique!
Certains passages sont toujours aussi hilarants, notamment ceux où intervient le chat noir (je vous laisse le soin de découvrir le caractère de cette bestiole par vous-même). On constate un équilibrage dans l'agencement des scènes d'action et des séquences romantiques, qui était autrement plus laborieux dans le premier tome... Tant mieux!

shinob

Re: Metal Heart

Message non lu par shinob » 08 mai 2009, 18:52

Metal Heart 8:
Ce huitième tome de Metal Heart est placé sous le signe des révélations. Avec l'arrivée d'évènements aussi particuliers que surprenants, la série semble parvenue à une période charnière, et l'on ressent que rien ne sera plus comme avant pour nos héros!
Si certaines séquences; comme la réunion de Kim-Jin, Nuri et Shin-Ji; sont susceptibles de vous couper le souffle de par leur intensité, d'autre éléments de cet opus se révèlent assez décevants. Je dois vous avouer que j'en attendais plus du personnage de Lada, qui se révèle assez sous-exploité. Certes son affrontement avec Sia remplit ses promesses haut à la main, mais je reste sur ma faim pour l'instant... Son "passé" (notez les guillemets car étant une androïde, Lada n'a pour passé que ce que les concepteurs de Metal Heart ont bien voulu lui donner dans son programme) est touchant mais n'est abordé que brièvement, alors que le combat est terminé.
Du côté de Minwoo, on constate de sa part une certaine volonté de reprendre le contrôle dans le tourbillon sentimental qui le caractérise. Ainsi notre héros a pris sa décision: Sia est "l'être le plus important pour lui" (la double page où il fait cette annonce est tout simplement magnifique, tant au niveau graphique qu'émotionnel)! Il décide donc en toute logique de secourir l'élue de son coeur, laissant ainsi en plan You-Rah...
Un peu en dessous du précédent tome, cet opus de Metal Heart n'en reste pas moins émouvant et rythmé. A lire!

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Metal Heart

Message non lu par Koiwai » 27 févr. 2011, 00:02

Tome 3:

A peine ont-ils réussi à faire passer la visite médicale à Min Sia sans dévoiler le fait qu'lele soit une androïde, qu'une nouvelle épreuve attend Min Woo et Nuri: une nouvelle androïde fait son apparition. Nommée Nova, elle n'a d'autre objectif que celui de vaincre Min Sia dans le but de pouvoir obtenir le pouvoir de la sorcière.

Ce troisième tome voit donc apparaître en Nova un nouveau personnage plutôt pétillant. Dotée d'un corps de gamine, cette nouvelle androïde, bien décidée à réussir son objectif, apporte une certaine vivacité au récit, qui parvient à mélanger ici action et humour sans grosse prétention, avec le simple objectif de distraire. On appréciera, au fil du volume, de voir cette nouvelle venue se révéler à nos yeux et devenir rapidement bien plus qu'une adversaire pour nos héros. On a donc ici un personnage vite développé.
Malheureusement, cela ne suffit pas, l'ensemble restant on ne peut plus classique. Quant au personnage de Min Sia, censée être au coeur du récit, elle reste toujours aussi peu développée après trois volumes.

D'un point de vue graphique, la série reste très classique mais plutôt agréable, portée par des personnages expressifs et facilement reconnaissable. Les petites scènes d'action ont un rendu basique mais correct, et le fan-service est présent sans être trop lourd. Seul bémol, les quelques pages de fan-service sur le corps de gamine de Nova, qui auraient sans doute pu être évitées, mais qui restent discrètes.

Sans être une mauvaise série, Metal Heart, après trois volumes, peine tout simplement à sortir du lot tant son contenu est banal et rappelle d'autres titres, comme le Ai non stop de Ken Akamatsu. Affaire à suivre.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Metal Heart

Message non lu par Koiwai » 05 mars 2011, 13:55

Tome 4:

Un nouveau problème vient se dresser devant nos héros ! Madame Han Arum, la prof principale, émet son désir de visiter la nouvelle habitation de Nuri et de Min Sia pour voir si tout se passe bien. Une course contre la montre commence alors pour Min Woo, qui doit à tout prix empêcher l'enseignante de découvrir que les deux jeunes filles habitent en réalité chez lui. Mais pendant que le jeune garçon se démène seul de son côté, Nuri est occupée à soigner in Hyuk... Sur quoi aboutira ce nouveau problème ?

Le début de ce quatrième tome se construit en deux temps, puisque pendant que les situations délicates et cocasses s'enchaînent du côté de Min Woo, les mystères autour de Nuri et In Hyuk se dévoilent un peu plus. Ainsi, la personnalité du beau blond sevient un peu plus évidente à cerner, mais surtout, le voile est levé sur certains moments dramatiques du passé de Nuri, un passé qui vient travailler en profondeur la personnalité de la jeune fille, et qui renforce l'attachement que le lecteur peut avoir pour ce personnage fort et fragile à la fois. Ce petit zeste de drame est d'autant plus bienvenue que l'on ne l'attendait pas forcément dans une série de ce genre.

La suite revient à des considérations plus légères: apparition d'une nouvelle adversaire, les différents clubs du lycée se battant pour faire venir Min Sia dans leur effectif... On a vu mieux côté originalité, et si le tout ne passionne pas vraiment à cause du manque d'envergure et de la narration inégale, quelques bons moments sont tout de même présent, notamment autour du capitaine du club de judo, envahi par ses sentiments pour... ?! Et bien entendu, la petite dose de fan-service est toujours présente, pas toujours bien amenée, mais ayant le bon goût de rester discrète.

Un volume inégal, mais peut-être le meilleur depuis le début de la série, car il nous prouve, grâce à l'approfondissement du personnage de Nuri, que l'auteur est capable d'apporter une certaine intensité à son oeuvre.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Metal Heart

Message non lu par Koiwai » 30 mars 2011, 22:56

Tome 5:

Envoyée par l'infâme Kim Jin qui est toujour aussi décidé à faire chuter Min Sia et Min Woo, l'androïde Fairy voit en notre héros son prince charmant, et est prête à tout pour le conquérir. Mais bien évidemment, Min Sia n'est pas prête à accepter cela. Une véritable guerre est alors déclarée entre les deux demoiselles sorties du jeu Metal Heart, chacune d'entre elles rivalisant d'astuces pour mettre notre héros dans sa poche. Ainsi, les répliques amusantes et les situations cocasses s'enchaînent, et force est de constater que le tout est plutôt bien équilibré, rythmé, et fait de ce volume le plus plaisant depuis le début de la série, malgré un manque certain d'originalité, pendant que Min Woo, de son côté, est touché au plus profond de lui-même par le fait que Min Sia accepte si facilement son côté otaku en découvrant les locaux poussiéreux du club d'animation, qui rouvre ses portes.

Finalement, c'est par l'intermédiaire d'In Hyuk que la guerre entre Min Sia et Fairy va évoluer, puisque ce dernier va proposer une forme de duel très particulière, apte à satisfaire tout otaku: une compétition de cosplay pendant un festival ! C'est ainsi que les deux demoiselles rivalisent à nouveau sur ce point, ne manquant pas d'aguicher le public, tandis que le lecteur, de son côté, sera lui aussi charmé ou restera circonspect face à tant de fan-service. En guise de petit plus, on notera les belles paroles de Min Woo en ce qui concerne l'intérêt du cosplay.

Dans tous les cas, cette ambiance finalement assez légère ne dure pas, puisque la fin du volume voit débarquer un ennemi plus coriace que jamais, bien décidé à aller jusqu'à tuer s'il le faut. De ce fait, après des hauts et des bas, ce cinquième volume a surtout le mérite d'annoncer un sixième tome qui pourrait bien être très tendu ! Affaire à suivre !
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Metal Heart

Message non lu par Koiwai » 03 avr. 2011, 12:53

Tome 6:

Metal Golem, un ennemi du jeu Metal Heart, a été envoyé par Kim Jin en plein milieu du concours de cosplay pour éliminer Min Sia. Mais Min Woo ayant pris la place de cette dernière dans le concours, c'est lui qui se fait attaquer. Les deux rivales que sont Sia et Fairy unissent alors leurs forces pour défaire l'ennemi, mais la fin du combat arrivée, Min Woo fait une terrible découverte en découvrant la véritable identité de Metal Golem, qui n'est autre qu'une jeune fille que nous connaissons bien... Désespéré par cette révélation on ne peut plus tragique, Min Woo tombe dans un profond désespoir en comprenant que, quelle que soit l'issue du jeu, aucune fin heureuse n'attend Min Sia...

Avec la fin du cinquième volume, on sentait que Metal Heart pouvait nous proposer une suite plus tendue. Pourtant, on était loin d'imaginer se retrouver face à un tome aussi dramatique. Car à partir du moment ou Min Woo découvre la véritable identité de Metal Golem, le récit vire étonnamment et brusquement dans un registre tragique que l'on ne devinait pas si violent. De ce fait, la surprise est de taille, l'impact sur le lecteur grandi, et la série semble enfin commencer à révéler tout son potentiel.

Au coeur de ce volume où l'humour des premiers tomes n'a plus vraiment sa place, les évènements s'enchaînent. En plus de la découverte sordide que fait Min Woo, son désespoir permet de remettre sur le devant de la scène un personnage déjà rencontré auparavant, celui de Hong Yura, la sympathique camarade de classe de notre héros, par ailleurs amoureuse de lui. Un amour qui va la pousser à recueillir ce dernier chez elle, ne supportant pas de le voir si désespéré, même si elle ne sait pas exactement pourquoi il est ainsi. De fil en aiguille, la situation évolue, et l'on est étonné de voir en cette jeune fille a priori timide une demoiselle capable de prendre rapidement les devants, ce qui ne manque pas de démarquer un peu la série d'autres titres du genre. D'autant que cela réveille la face sombre de Min Sia, et que le tout nous promet une suite mouvementée... Dans tous les cas, on découvre en Hong Yura une jeune fille attachante et bien décidée à ne pas baisser les bras dans sa lutte amoureuse face à Sia. Quant à Min Woo, fort heureusement, il ne s'éternise pas non plus dans son désespoir.

Dans ce tome, ce sont également des précisions fort utiles qui sont apportées sur celui qui veut réellement du mal à Sia, à travers les investigations de Nuri. Une Nuri qui, par ailleurs, se retrouve complètement perdue face à ce qu'elle découvre. Peut-elle encore avoir une pleine confiance envers son père, qui semble lui-même pris de remords ?
Enfin, à travers les quelques pages nous emmenant de l'autre côté de l'océan, dans le centre de recherche américain EA rattaché à Megatech, on voit le scénario prendre une nouvelle ampleur; ) à travers la vague présentation d'un mystérieux projet...

Avec ce sixième tome, Metal Heart étonne, tant le changement de ton est soudain. Le désespoir arrive en même temps que les révélations, certains personnages connaissent une fin brusque, d'autres se remettent en question et/ou évoluent, et l'histoire pourrait bien prendre de plus en plus d'ampleur sans traîner. Pour la première fois, la série devient réellement intéressante.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Metal Heart

Message non lu par Koiwai » 10 mai 2011, 11:41

Tome 13:

Nos héros sont invités à une compétition de cosplay sur une plage. Après en avoir discuté, Min Woo, In Hyuk, Min Sia, Nuri et Mina décident de s'y rendre en logeant chez "l'oncle" de Nuri. Ainsi, des vacances commencent pour nos héros, ce qui sera l'occasion pour l'auteur de distiller quelques notes de fan-service non déplaisantes, mais l'essentiel n'est pas là: en effet, que cache réellement cette mystérieuse compétition ? Que manigance à nouveau Shin Ji Sang, qui s'est associe à Kim Jin ? Le dernier acte de Metal Heart ne fait que commencer...

Commençant doucement le dernier arc de Metal Heart, ce treizième tome laisse pourtant rapidement de côté l'humour et le fan-service pour se concentrer sur le drame qui est sur le point de se jouer. Un drame dont Min Woo connaît les tenants et aboutissants grâce au parchemin que lui a laissé Yoon, le père de Dahea, mais qu'il semble prêt à relever, puisqu'il est destiné à y jouer le premier rôle... Et si l'avenir de l'humanité reposait sur son sacrifice ?
Pourtant, Nuri ne tarde pas à tomber sur le fameux parchemin, qui la met dans tous ses états... Sera-t-elle capable de protéger Min Woo comme elle le souhaite, et de lui avouer enfin ses véritables sentiments avant qu'il ne soit trop tard ?

Qu'on se le dise, ici, Yoon Jae Ho ne néglige rien, parvenant à faire monter petit à petit la tension autour du drame qui semble inévitable, le faisant éclater en fin de tome, tout en n'omettant pas les sentiments de ses personnages, dont certains se dévoilent enfin, Min Woo, Nuri et In Hyuk en tête. Le mélange est dosé de manière juste et parvient à toucher le lecteur, l'auteur n'oubliant rien, pas même d'offrir une jolie porte de sortie au capitaine du club de judo, personnage pourtant secondaire qui n'était là que pour l'humour.

Un volume qui fait monter petit à petit la tension, et où drame et sentiments font bon ménage. Pour la première fois, on a vraiment hâte de découvrir la suite, d'autant que la situation semble critique pour Min Woo, Nuri et les autres.
Image

Répondre