Real

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Real

Message non lu par Koiwai » 06 juil. 2008, 18:03

Tome 7:

Un régal, une fois de plus.

Ce tome est plutôt centré sur l'aspect sportif et le match des Tigers contre les Dreams. Inoue est toujours aussi doué pour rendre les matchs passionnants. Son coup de crayon et sa mise en scène sont tout simplement superbes. Mais malgré ça, ce sont toujours les personnages qui sont en avant, et pas le basket lui-même. La volonté de Togawa, mais aussi de Yone, en devient touchante, et l'émotion est à son comble quand on revoit brièvement Yamaguchi.
Enfin, la remise en question du jeune Ryo, tout au long du tome, quand il voit les efforts que font les autres, est vraiment bien amenée.
Real n'est pas un simple manga sportif. Inoue se sert à merveille du handi-basket pour nous conter une histoire profondément humaine et porteuse d'espoir. Tout y est. C'est définitivement l'un des manga les plus magnifiques qu'il m'ait été donné de lire.
Vu la fin de ce tome, l'attente du tome 8 promet d'être très longue...
Image

Avatar du membre
Akosih
Messages : 8
Enregistré le : 07 juil. 2008, 11:46
Localisation : Pas loin de paris :p

Re: Real

Message non lu par Akosih » 08 juil. 2008, 13:57

un manga vraiment très adulte et intéressant selon moi à lire pour ceux qui aime les manga du maitre Takehiko inoue !!
Image
King Kittan Giga Drill Breaker !!

Avatar du membre
Drazorback
Messages : 82
Enregistré le : 12 avr. 2008, 19:39
Localisation : Lille

Re: Real

Message non lu par Drazorback » 15 juil. 2008, 01:38

Après un petit moment d'attente, voilà une autre série qui pointe le bout de son nez (Kana a un calendrier particulièrement favorable, entre Hunter X Hunter et Real).

[spoiler]Toujours servi par le sens du cadrage net et précis et le trait réaliste mais immédiatement reconnaissable d'Inoue, Real semble cette fois rejoindre les rails du shonen sportif classique. Avec tout d'abord la case obligatoire de l'entraînement, puis le déroulement du match (qui reste malgré tout assez court, environ la moitié du tome). L'occasion de remettre au premier plan les valeurs sportives: entrainement , sens de l'équipe et surtout motivation... Inoue prend bien le temps de distinguer vraie et fausse amitié, avec toute la naïveté qui peut résider derrière de telles distinctions. Et avec un match à enjeu, Inoue insuffle la dose de supsense qu'il faut puisque la défaite des Tigers signifie vraisemblablement un changement d'équipe pour Togawa.

Cependant Inoue, n'oublie pas de mettre ici ou là quelques passages plus sociaux, notamment la reconversion amenée de Ryo ou encore le licenciement de Nomiya, dont le désarroi est quasi palpable. Sans toutefois le laisser démuni (le passage à tabac des ennemis de la SPA est assez jouissif). Car Real peut être triste (on pense à l'échange de textos Togawa/Yama) mais n'est jamais dénué d'espoir. C'est ce mélange aigre-doux, entre dureté de la vie et espoir pour l'avenir qui confère à Real cette saveur toute particulière. Entre frisson et rires, Real est avant tout un manga profondément humain.[/spoiler]

Episodique, mais paisible, Real se savoure toujours autant. Une petite friandise qui ne fait pas de mal dans le monde du manga, et qui ne joue pas la carte du cliffhanger facile (le match se termine à la fin du volume 7).
"Je m'affirme moi même", Toshi-Mon The World Is Mine

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Real

Message non lu par Erkael » 15 sept. 2009, 18:24

Vol 8: La route semble encore bien longue pour nos trois compères, mais désormais tous trois ont un but, un objectif à atteindre ! En effet, le leitmotiv de ce tome est justement la recherche d’un but, quelque chose qui donne la force pour avancer, pour ne pas rester sur la bord de la route
On voit assez peu Togawa dans ce tome, celui ci ayant déjà un objectif et surtout étant le seul, malgré son handicap, qui ne soit pas laissé pour compte, il vit pleinement sa vie, et la vit même plutôt bien.
A coté on trouve Hisanobu qui se décide enfin à se motiver pour sa rééducation…on le retrouve amaigri, encore plein de doutes mais motivés et prêt à effectuer des efforts…c’est le monde à l’envers, il prend exemple sur un homme dont il serait moqué auparavant : l’auteur voulant montrer par là qu’un handicap nous fait réaliser et relativiser de nombreuses choses…l’acceptation n’est pas encore totale, mais maintenant il sait qu’il doit fournir des efforts pour acquérir son autonomie.
Mais le personnage le plus touchant dans ce tome, celui qui a les honneurs de la couverture, c’est Nomiya…le seul valide qui pourtant semble être ici le plus égaré, celui qui souffre le plus…il n’est pas handicapé physiquement mais socialement. N’ayant plus de repères ne sachant vers qui se tourner, il vient chercher du réconfort auprès de la jeune fille devenu paraplégique par sa faute.

Avec ce tome, Inoue nous montre que le handicap n’est pas forcément cause de mal être, la souffrance ne leur est pas réservé, cela est vrai pour les handicapés qui doivent lutter pour s’intégrer, la société ne les aidant pas toujours, mais cela est aussi vrai pour les valides, l’important n’est plus alors d’être valide ou non, mais de trouver sa place dans la société !

Encore une fois un beau tome, touchant mais tout en simplicité, pas de drame, pas d’exagération…le moindre petit geste du quotidien vient ici prendre une grande importance : que ce soit un père qui achète un portable pour rester « connecté » à son fils, le simple fait de s’asseoir sur un fauteuil quand on a plus l’usage de ses jambes, ou même tout simplement se faire rejeter à un entretien d’embauche…chacun vit ses propres combats, et bien souvent chacun ne peut compter que sur lui même…
Un tome superbe qui fait réfléchir, et qui arrive à nous émouvoir tout en sachant nous faire sourire…encore du grand art !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Real

Message non lu par Otaku62 » 15 sept. 2009, 18:47

+1 avec Erkaël.
Inoue entre Vagabond et Real nous gâte alors qu'ils sont tous 2 dans des registres différents...

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Real

Message non lu par Floo D Ace » 15 sept. 2009, 19:34

J'adore Real, mais le rythme casse vraiment l'ambiance........je pense pas me souvenirs du tomes précédent......ni même du début tellement ca date.

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Real

Message non lu par Otaku62 » 15 sept. 2009, 20:10

c'est vrai qu'un rythme annuel est un peu frustrant mais Inoue fait quand même ça en plus de Vagabond donc c'est normal que ce soit lent...
Sinon la série n'est pas si longue pour ne pas la relire une fois par an pour la parution du nouveau tome... :wink:

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Real

Message non lu par Floo D Ace » 15 sept. 2009, 20:32

Oui je sais pourquoi le rythme est aussi lent, mais n'empéche que c'est pas top pour la lecture.

C'est vrai qu'il n'y a pas une masse de tomes, mais bon j'ai vraiment pas mal de retard en ce moment, alors si en plus je dois relire des "morceaux" de série que j'ai déja lu.....je suis finis. :lol:

Avatar du membre
Kakunoshin Niitsu
Maître potier
Messages : 548
Enregistré le : 23 sept. 2009, 15:55
Localisation : Aoiya

Re: Real

Message non lu par Kakunoshin Niitsu » 24 sept. 2009, 17:14

Totalement d'accord avec ce que dit Erkael !

Un volume magnifique centré sur Nomiya et la rééducation de Hisanobu.
Certaines planche pleine page sont juste sublime (page 44, l'effet de vertige).
Inoue montre d'une façon très simple, la dureté de la réeducation.Ou comment chaque exercice même le plus simple peut être une montagne infranchissable pour celui qui ne trouve pas les ressources et la motivation nécessaire.
En ce sens, l'évolution de Takahashi est remarquable d'abord résigné il retrouve peu à peu la rage de s'en sortir (et sa fierté) au contact de Hanasaki.
Cette saine émulation va forcément l'aider.

L'humour aussi est très agréable et distiller à petites gouttes ( je pense à la scène de l'envoie de sms ) qui ma fait sourire ^^

Inoue livre un manga formidable pour l'instant et c'est vrai que 1 an d'attente entre chaque tome ça peut paraître long, mais si c'est pour nous offrir des volumes de cette qualité c'est pas bien grave ^^
Enfin c'est que mon avis.
Image
Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots.

Otaku62
Messages : 1256
Enregistré le : 01 mars 2009, 14:48

Re: Real

Message non lu par Otaku62 » 25 sept. 2009, 14:07

Kakunoshin Niitsu a écrit :Inoue livre un manga formidable pour l'instant et c'est vrai que 1 an d'attente entre chaque tome ça peut paraître long, mais si c'est pour nous offrir des volumes de cette qualité c'est pas bien grave ^^
Enfin c'est que mon avis.
je suis tout à fait d'accord avec ça...Je préfère attendre plus longtemps et avoir un excellent tome plutôt qu'attendre moins longtemps mais avoir une qualité moins bonne...
Car plus de temps l'auteur pensera à ce qu'il fait sur le manga,mieux il pourra décrire ce qu'il a en tête et régaler ces lecteurs...

Répondre